samedi 9 juillet 2011

Méfiez vous des dirigeants au visage large

Il y a deux types de dirigeants :
  1. Ceux qui ont un visage large et font prospérer les entreprises.
  2. Ceux qui sont honnêtes et éthiques.
Si j'en crois un chercheur. (Does your boss have an honest face?)

Juge d’instruction

Il n’y plus d’affaire DSK. Son accusatrice a été jugée indigne de justice.

En France, je soupçonne qu’un juge d’instruction aurait été nommé, qui aurait cherché à savoir ce qui s’était réellement passé.

Compléments :

Choisir un coach

Discussion avec une directrice de formation, qui s’interroge sur la sélection de coach pour les managers de son organisation.

Elle rejoint un argument d’Arrow concernant la médecine : le coach vénal est un mauvais coach, ses intérêts s’opposent à ceux de la personne qu’il accompagne.

Quelques indices favorables : 
  • propose un petit nombre de sessions (4 plutôt que 10), 
  • fait du coaching comme un hobby plutôt que comme un métier,
  • payé par le coaché, 
  • a une formation initiale de psychologue, plutôt qu’une formation complémentaire de coaching. 
Compléments :
  • J'ai du mal à comprendre qu'à une époque de grands licenciements on offre des coachs aux managers, comme si l'augmentation de leurs salaires allait avec celle de leur incompétence. 

vendredi 8 juillet 2011

Indépendance des agences de notation

Hier matin, une journaliste de France Musique disait que nous n’avions pas mieux que les agences de notation pour évaluer la solidité des nations européennes, puisqu’une agence européenne serait juge et parti. Ce qui semble expéditif. 
  • L’opinion des agences a été influencée, semble-t-il, par ce que leur payaient leurs clients. Et cela a contribué à notre crise. Elles ne sont donc pas indépendantes.
  • Ensuite, la BCE est supposée indépendante, or elle est payée par l’Europe. Et la Cour des comptes ? Et les Incorruptibles, payés par les USA et… incorruptibles.
Être influençable ou non n’est pas une question de mécanique mais d’éthique. Ce qui est en cause aujourd’hui est la culture du milieu des affaires, auquel appartiennent les agences de notations.

Compléments :

Inde : émergent chaos ?

L’Inde émerge-t-elle aussi irrésistiblement que l’on veut bien l’affirmer ?
(Le gouvernement) a, disent ses critiques, était incapable de contrôler la corruption et l’endettement public, pris du retard dans la construction d’infrastructures. (Mais aussi) les coûts du travail ont crû, particulièrement chez certaines entreprises contrôlées par l’État : la facture salariale de Steel Authority of India a augmenté d’un énorme 41%, l’année fiscale dernière. Indiscipline et croissance plus faible que prévue ont réduit les profits dans des secteurs tels que le ciment, la construction, l’immobilier et les télécommunications.
Selon The Economist.

L’Inde est-elle la puissance de demain ou un chaos en construction ?

Paradoxe de l’acheteur

On me raconte l’histoire suivante :

Les acheteurs des grandes entreprises imposent des prix de plus en plus faibles à leurs sous-traitants.

Certaines sociétés de service feraient des propositions de moins en moins solides. Une fois le contrat décroché, on a recours à l’avenant pour corriger les insuffisances de l’offre initiale. Le client à un mauvais service, et son fournisseur gagne bien mieux sa vie que s’il avait fait une proposition honnête. D’ailleurs, pour survivre, toute la profession doit suivre ce modèle.

Cela mériterait d’être vérifié par une étude scientifique. Mais, en tout cas, le cercle vicieux est élégant. 

jeudi 7 juillet 2011

News of the world

M Murdoch, son propriétaire, ferme News of the World, qui a été pris à écouter les téléphones de familles éplorées. Fin de 168 ans d’histoire. Rupert Murdoch est coutumier des manœuvres brutales.

Curieux monde que l’Angleterre. La presse fait sa fortune en encourageant les instincts les plus bas d’une classe que l’on désire maintenir inférieure. Et ce talent de manipulation des foules vaut des carrières fulgurantes et l’intimité des premiers ministres.

Compléments :

Argent et droits de l’homme

Cisco et Microsoft sont les sous-traitants de la Chine policière, dit La Tribune.

Pour l’Anglo-saxon l’intérêt est premier, et tout le reste (à commencer par les droits de l’homme) n’est que justification ? 

Le paradoxe du leader

L’Angleterre s’agite. Va-t-elle revivre la guerre des mines de l’ère Thatcher ? On s’interroge.

« Thatcher et Scargill se méritaient, mais ils étaient les seuls » dit Neil Kinnock, un des leaders travaillistes à l’époque. (The awful warning of the 1980s)

Comment se fait-il que des systèmes représentatifs placent à leur tête des gens qui ne le sont pas ?

Bénéfices des progiciels de gestion

En relisant un ouvrage de Thomas H. Davenport (Mission Critical, Harvard Business School Press, 2000), je tombe sur cette citation :
Il existe des données sur ce qui arrive quand toute une industrie a à peu près les mêmes systèmes d’information stratégiques. L’industrie aérienne – au moins aux États-Unis, mais de plus en plus dans le monde – offre une intéressante étude de cas. Quand toutes les compagnies aériennes ont acquis les mêmes systèmes de réservation, et programmes de fidélisation, les bases de la concurrence ont rapidement changé. Les entreprises qui réussissaient étaient celles qui diminuaient leurs services, utilisaient un réseau de distribution autour d’un hub, et réduisaient leurs coûts. Le presque parfait marché de l’information sur le ticket d’avion, par lequel chaque concurrent connaît grâce à son système d’information les prix de tout le monde, réduisit considérablement les marges. Une compagnie seulement – Southwest – s’est écartée de cette stratégie et elle est restée constamment rentable ces dix dernières années.

mercredi 6 juillet 2011

France, Irlande de l’impôt

"Les PME ne sont pas très loin du taux de 33 % d'IS [impôt sur les sociétés]. Les grandes entreprises, au-delà de 2 000 salariés, c'est 13 %. Les sociétés du CAC 40, c'est seulement 8 %. La plus grande entreprise de France, Total, c'est 0 %". Dit un article du Monde.

Je comprends mieux pourquoi The Economist accusait la France d’hypocrisie lorsque cette dernière voulait augmenter les taux d’imposition irlandais (12,5%).

Le handicap a pour but de ramener celui qui a un avantage à la moyenne. Les PME sont handicapées, ce qui prouve leur supériorité ? 

Hommes politiques peu représentatifs

Même stratégie à gauche et à droite : faire haïr l’adversaire. Pour cela, il faut l’amener à se montrer tel qu’il est.

Car notre système politique porte à sa tête des personnalités aux antipodes de nos valeurs. Et si c’était la motivation de changer la France – i.e. le rejet des valeurs du pays - qui était le moteur le plus puissant du succès politique ?

Cependant, pour gouverner il faut nous ressembler, donc faire preuve de trésors d’hypocrisie. Et le système finit par être, caricaturalement, représentatif ?

    Amérique et UE, deux faces d’une même crise ?

    Un article du Financial Times observe que, contrairement à ce qu’ils croient, les Américains et les Européens souffrent d’une même crise.

    Endettement des ménages pauvres dans un cas, des nations pauvres dans l’autre. Dérèglement des flux financiers à chaque fois. Et le gouvernement fédéral n’est pas plus habile que l’UE à trouver des solutions au problème. 

    Paris Sciences et Lettres

    N.Sarkozy aurait-il changé ma vie d’enseignant ?

    Voilà que l’université où je donne des cours, Dauphine, coup sur coup, rejoint le pôle Paris Sciences et Lettres et est, avec lui, une « initiative d’excellence » qualifiée de « projet révolutionnaire », d’après La Tribune. Moi qui avais choisi cette université pour sa discrétion…

    Participerais-je à l’histoire à mon insu ? 

    In sourcing chinois

    Les Chinois seraient à la recherche de talents étrangers pour leur industrie automobile, dit le FT.

    Faut-il en vouloir aux Chinois de nous voler des personnels dont la formation a été coûteuse, et qui portent avec eux le savoir-faire de toute une nation ?

    Pas forcément. La logique de l’économie de marché est l’échange. Plus les Chinois peuvent produire plus ils peuvent nous acheter. Exemple de la France et l’Allemagne : chacune fabrique une gamme de voitures qui occupe une niche écologique spécifique. 

    mardi 5 juillet 2011

    Chômage des jeunes en Europe

    Un jeune de moins de 25 ans sur 5 est au chômage en Europe (la France est au dessus de la moyenne).

    Ce sont les jeunes qui ont été frappés le plus durement par la crise. Et ce quel que soit le système dans lequel ils se trouvaient (ultralibéral – Irlande ou plus dirigiste – Espagne ou Grèce). Le graphe.

    Aurions-nous sacrifié l'avenir au présent ? 

    Le Français et les vacances

    D’après Le Monde, 45% des Français ne partent pas en vacances.

    Jadis nous pensions que chaque génération devait avoir un meilleur emploi, un accès plus facile à la propriété, plus de vacances… que la précédente.

    Selon tous ces indicateurs nous nous sommes méchamment appauvris. Y aurait-il un lien entre cette situation et les choix stratégiques que nous avons faits il y a quelques décennies ? 

    Saturés d’information

    Nous sommes saturés d’informations, et distraits par elles. Or la condition nécessaire à l’innovation est de pouvoir se concentrer. (Too much information)

    La révolution Internet aurait eu pour effet paradoxal de faire s’effondrer la créativité collective, moteur de l’économie ?

    Fin de la conquête spatiale

    Plus de conquête spatiale (The end of the Space Age). Fin des grandes espérances d’après guerre. 

    Qu’est-ce qui la tuée ? à l’ère de la technocratie triomphante s’est substituée l’esprit du boutiquier ?...

    Est-ce une bonne chose ? Toutes les conquêtes ont été accompagnées d’épidémies. Peut-être en aurait-il été de même de la conquête spatiale ? Mais, peut-être aurait-elle surtout stimulé notre innovation, ouvert de nouvelles voies à notre développement ? Et Galbraith ne pensait-il pas qu’il fallait un tel type de moteur à notre économie, un projet à long terme qui rende l’avenir prévisible ? 

    lundi 4 juillet 2011

    Google+

    Ce qu’il y a surprenant avec Google+, n’est pas tellement que Google veuille ennuyer Facebook, mais la prise en main de cette innovation par Hervé Kabla.

    Il s’achemine déjà vers la centaine de contacts, et sature le système de ses commentaires, lapidaires. (Serait-ce lui qui l’a fait s’effondrer ?)

    Hervé Kabla : le Kasparov du média-social ? La seule personne capable de produire vingt idées à la minute ?

    Compléments :
    • Et très supérieur à Einstein, qui pensait que l’on n’avait qu’une idée par vie.
    • Mais, moins populaire que Mark Zuckenberg.
    • Curieusement, il n’a pas encore investi la rubrique vidéo. 
    • Et pourquoi choisit-il une photo qui lui coupe le haut de la tête ? (Par modestie, pour masquer son aura ?)

    Paradoxe Sarkozy

    Une majorité de Français ne veut plus de notre président, mais une majorité pense qu’il sera réélu. Comment expliquer ce paradoxe ? (Down, but far from out

    Peut-être estimons nous qu’il est plus résistant à l’aléa que ses opposants, et que l’avenir n’est qu’aléa ? Syndrome Berlusconi ? 

    Confuse Grèce

    Il y a quelques jours j’entendais un syndicaliste grec interviewé par la BBC dire que l’Europe n’avait pas d’autre choix que de sauver la Grèce. Alors à quoi bon la rigueur, il y aura toujours quelqu’un pour payer ses dettes.

    Quant à The Economist, il se demande s’il y a un Grec pour racheter l’autre. Tous des assistés ?

    Et la proposition d’assistance proposée par les banques françaises ? Une « machination ». Elle est dans leur intérêt, pas dans celui de la Grèce. (A bank bail-out by another name?)

    Compléments :

    Nokia cassé

    Mon téléphone Nokia a des spasmes. Il s’interrompt au milieu d’une conversation, et vide sa batterie à grande vitesse. Pourtant, il n’a que deux ans. Je trouvais déjà son ergonomie peu amicale. Nokia ne saurait-il plus fabriquer de téléphones ? Serait-ce de là que viennent ses malheurs ?

    Et dire que, lorsque j’étais à l’Insead, Nokia était une société qu’il était recommandé d’admirer, car s’étant miraculeusement transformée à plusieurs reprises dans sa vie. (On admirait aussi les Japonais, par contre Apple était condamné par le corps professoral.)

    dimanche 3 juillet 2011

    La Chine achète l’Europe

    L’Europe accueille avec reconnaissance les capitaux chinois, alors que l’Amérique les rejette. Qui a raison ?

    The Economist pense que c’est l’Europe (Welcome, bienvenue, willkommen). Il y a plus à gagner qu’à perdre avec la Chine.

    Difficile de savoir quoi penser de la Chine. 
    • Elle semble avoir une vision extrêmement noire du monde, estimant qu’elle a une revanche à prendre sur le colonialisme occidental. Deux stratégies de nuisance possible : dérober le savoir faire occidental (délocalisations), plutôt que développer le sien propre, et bloquer le fonctionnement des démocraties occidentales (par une forme de diviser pour régner que les Anglais aiment à appliquer au continent européen). 
    • Le succès de cette stratégie dépend des divergences d’intérêt entre européens : entre élite globalisée et peuple qui ne l’est pas, et entre nations. Elle dépend aussi beaucoup de l’habileté de la Chine, qui, heureusement, jusqu’ici, ressemble plutôt à un apprenti sorcier. 

    DSK : leçons ?

    Si l’affaire DSK en reste où elle semble être, il serait utile qu’elle nous serve de leçon.
    • La présomption d’innocence n’est pas un vain mot. Il serait bien qu’elle soit appliquée à tous.
    • Les amis de DSK ont montré qu’ils étaient de vrais amis. Ils le connaissaient bien, et ils n’ont pas eu peur de le défendre. Ce faisant, ils pourraient avoir fait ce que N.Sarkozy voudraient qu’ils fassent plus souvent : dévoiler des mœurs, des opinions, et une hypocrisie qui choquent l’opinion.
    • Protection de la vie privée des politiques. Peut-on occuper des fonctions gouvernementales lorsque ses mœurs prêtent au « piège » ?
    Compléments :
    • Aux USA, il suffit de quelques tweets indécents pour détruire une carrière politique, ou de fréquenter des prostituées.
    • Quant à la justice américaine, elle semble à la hauteur de ce qu'en dit Hollywood. 

    Inégalité, sexes et charrue

    L’usage de la charrue expliquerait la spécialisation moderne des sexes…