lundi 11 novembre 2013

Grand Satan français

Les Iraniens prennent la France pour le Grand Satan. Notre pays fait dérailler les négociations entre l'Iran et l'Occident. Quelle mouche nous a piqués, nous petit pays ridicule ? Nos vieux démons venus d'une grandeur passée seraient-ils toujours vivants ?

A la réflexion, je n'en suis pas sûr. Toute négociation a ses rites. Celle-ci aussi. Je soupçonne, contrairement à ce que l'on nous dit, qu'il n'y a pas un bon, le président, et un méchant, le guide suprême, en Iran, mais deux larrons. Ils s'entendent pour obtenir le meilleur accord possible. Car jamais le bon n'aurait été élu sans l'aval du méchant. En conséquence, si nous voulons parvenir à un accord équilibré, nous devons faire de même.

En outre, il ne faut pas oublier ce qui est en jeu. Ce n'est pas uniquement des centrifugeuses. C'est surtout beaucoup d'argent. Une fois que l'Iran ne sera plus soumis à sanctions, l'argent affluera. Et il sera utilisé pour de saintes guerres.

Il se pourrait que, pour une fois, la France n'ait pas été ridicule.