lundi 18 novembre 2013

Laboratoire d’idées

Comment juger une nouvelle idée (par exemple une nouvelle loi) ? Difficile d’en prévoir les conséquences. Je me demande s’il ne faut pas en revenir à Aristote. Pour Aristote, la constitution d’une société est ce qui lui permet d’être stable. Par conséquent, à moins de désirer changer de constitution, toute nouvelle idée doit être constitutionnelle.

Et il est possible qu’il y ait un moyen simple pour juger de cette constitutionnalité. Trouver « l’idéologie », qui est derrière l’idée. Par exemple, j’en suis venu à penser que la très bizarre concentration des grandes écoles sur les hauts de hurlevent de Saclay n’était pas une punition (comme je l’ai cru). Mais un moyen de séparer les méritants (grandes écoles) des autres (universités). Et d’affecter les maigres ressources de l’Etat français à ces seuls méritants. Autrement dit faire un seul MIT avec toutes nos grandes écoles. C’est une idéologie qui est aussi ancienne que l’Angleterre.

Bien entendu, il n’y a rien de mal à installer en France le modèle anglais du 18ème siècle, mais autant le faire en connaissance de cause. En effet, comme le remarquait Aristote, une constitution ne peut pas être imposée, elle doit résonner avec ce qu’une population a de plus profond.