mercredi 13 novembre 2013

Le gouvernement fait l'unanimité

Hier France culture interviewe une gréviste de l'Education nationale. C'est une "animatrice", ex vacataire devenue "contractuelle" depuis la loi sur la réforme des rythmes scolaires. Étrange, on aurait pu la croire reconnaissante : son salaire a augmenté et son emploi est maintenant assuré (et ses vacances sont payées). Mais non. Elle réclame une augmentation. Toute la France semble à son image. Elle s'est donné le mot pour taper sur le gouvernement. Aucune demande constructive. Que de la critique et des revendications. Ce qui ravit l'étranger, qui veut, justement, que le gouvernement mette un terme à son entêtement à ne pas liquider les prestations sociales de tous ces paresseux ! Des ultralibéraux anglo-saxons aux franges les plus extrêmes de notre gauche, le gouvernement fait une unanimité internationale. C'est peut-être unique dans l'histoire.

Le phénomène n'est peut-être pas si illogique qu'il en a l'air. La France est probablement un Etat clientéliste. La légitimité du citoyen est de réclamer. L'opposition doit l'encourager.

Que peut faire le gouvernement ? Montrer, encore mieux, son impuissance. Insister, même, sur son incompétence. Plus vite le Français se rendra compte de la vanité de ses prétentions, plus vite il deviendra un être responsable. Et plus vite le pays pourra se tirer d'affaires.