mardi 26 novembre 2013

Les mystères de Dauphine

Pourquoi le coût de la scolarité à Dauphine a-t-il augmenté, alors que rien dans les cours n'a changé ? Mes élèves s'interrogent.

Ne se trompent-ils pas ? Qu'est-ce qui fait la valeur d'une formation ? Ses professeurs ou ses élèves ? Les bons professeurs sont dans les universités, pas dans les grandes écoles. (Une des raisons en est que les grandes écoles emploient des "anciens", et que la mission de l'école, à l'exception de Normale sup, n'est pas de former des universitaires. Ses enseignants ne le sont donc que par défaut.) Et si, pour changer radicalement Dauphine, il suffisait de changer son image ? Plus elle fera croire à son excellence, plus elle attirera de bons élèves. Et moins elle aura besoin d'enseignants. Et il y a un cercle vertueux. Très bien compris par les universités anglo-saxonnes . C'est celui des anciens élèves. Mieux ils sont placés, plus ils donneront à leurs jeunes camarades des postes importants. A un certain point, il n'y a plus besoin d'élèves et d'enseignants ? L'université justifie l'hérédité de la classe dirigeante ?