lundi 23 décembre 2013

L'art de la politique

Le camp de NKM se divise disait-on hier. Je me demande si Mme Chirac ne lui a pas donné un bon conseil. Elle a vanté les mérites de Xavière Tibéri, qui avait "un mot pour chacun".

Le mal de NKM est peut-être aussi celui de Barack Obama (à qui l'on a conseillé de s'inspirer de Johnson). Gros QI mais faible QE. Or, la politique est faite par des hommes, à commencer par ceux de son camp. On ne peut pas réussir si on ne connaît par les lois, implicites et mouvantes, qui guident leurs comportements. Pour les découvrir, il faut certainement beaucoup d'humilité. Et pour les utiliser, pas mal de subtilité. Car, comme le rappelle l'exemple de Mme Tibéri, elles sont aux limites de la légalité.