jeudi 16 janvier 2014

Krugman contre Hollande

Paul Krugman n'en revient pas. M.Hollande a cité Jean-Baptiste Say. "L'offre crée la demande". M.Hollande a "horrifié" les économistes.

Paul Krugman ne comprend pas. Aussi bien à gauche qu'à droite, il y a consensus sur le fait que la France est sur le bord de la déflation. M.Hollande veut-il s'y précipiter ? D'autant que la situation du pays n'a rien de désespéré et ne demande aucune décision urgente. Pourquoi donc M.Hollande a-t-il viré à droite, en opposition de phase ?
D'accord, tout ne va pas bien. Mais on ne peut que s'étonner qu'il en faille si peu pour amener l'élite française à prendre un brutal virage à droite, alors que, dans des situations bien pires, la souffrance qu'elles infligent ne fait que renforcer la détermination d'autres élites, comme celles de Finlande ou de Hollande.
Hollande plus fort que Krugman ? Ou "petite blague" de notre président ?