samedi 25 janvier 2014

Sommes-nous conditionnés par notre enfance ?

Un ami me demande (avec inquiétude !) si je crois que nous sommes conditionnés par notre enfance. 

Il me semble qu'il y a deux théories sur le sujet. Celle de Freud qui pense que oui. Quelque chose, qui vient des profondeurs de notre âge, et que nous avons rejeté dans notre inconscient, nous guide. Celle de Bateson, selon laquelle nous sommes l'émanation du système que nous constituons avec notre environnement. En quelque sorte, nous sommes un acteur dans une pièce de théâtre. Tant que les autres ne changeront pas de rôle, nous devrons suivre notre texte. (Plus exactement, nous sommes marqués par la pièce : si on nous en sort, nous cherchons à la reconstituer.)

J'ai fini par croire que l'effet Bateson est le plus fort des deux. Par exemple, ce blog tente de modéliser le comportement des hommes politiques, en particulier MM. Sarkozy, Obama ou Hollande (un exemple). Ce qui ressort de cette étude est que leur comportement est avant tout conditionné par le système auquel ils appartiennent. Ce système les a sélectionnés certainement, mais il les a aussi faits. La théorie de Freud est peut-être à l'oeuvre dans d'autres domaines, par exemple dans leur choix de compagnes. Mais est-ce le cas ? Ne sont-elles pas représentatives du milieu qu'ils fréquentent ? Je me demande si Freud ne s'adresse pas essentiellement à des cas pathologiques. Un choc initial tellement violent que l'individu est incapable de s'en relever l'espace d'une vie. A moins que ce choc soit un moteur pour la vie. Il donne l'énergie cinétique mais pas la trajectoire.

En conséquence, il me semble que si l'on veut modéliser un comportement, il ne faut pas aller chercher l'histoire de l'individu, mais plutôt essayer de comprendre à quel système il appartient. Il est probable qu'il reproduira ses codes.