mercredi 19 février 2014

Le business n'aime pas la France

M.Hollande veut séduire les grandes entreprises étrangères. J'entendais la radio dire, lundi matin, que ce qui ne leur plaisait pas chez nous, c'était la complexité administrative et le coût du travail. Curieux. Car il n'y a rien de neuf ici.

Et si la véritable raison de leur malaise à notre endroit était, tout simplement, la rhétorique socialiste ? La peur du rouge ? Les rodomontades de M.Montebourg, en particulier ? Les étrangers que je rencontre n'ont que son nom à la bouche. Ce qui est d'ailleurs curieux, car y a-t-il  meilleur ami de l'entrerpreneur que M.Montebourg et le pouvoir socialiste ? N'est-il pas certain que si vous leur promettez des emplois, ils vous donneront l'argent du contribuable ? Malheureusement pour eux, ils pensent qu'ils se doivent de gesticuler pour faire de gauche, donc peuple, et cela se voit de l'extérieur ?

(Et si les fausses raisons étaient un vrai moyen de faire accepter à la France de renoncer à quelques-un de ses acquis sociaux ?)