dimanche 23 mars 2014

Education : faisons la révolution ?

Pour la droite, l’enseignement est un endoctrinement. Pour la gauche, c’est le laisser-faire.
La gauche dit à la droite qu’elle commet un crime contre l’humanité. La droite rétorque à la gauche qu’un homme sans éducation est un animal.

En appliquant leurs idées, gauche et droite ont construit une éducation à la Mad Max. Quelques ilots de savoir bancal et figé, au milieu d’un no man’s land d'ignorance menaçante.

Pourquoi ? Parce qu’elles ont raison. Ce que dit l’autre est faux !

Que faudrait-il faire ? Une révolution. L’Education nationale doit renverser les principes qui la guident.
  • Elle doit considérer l’élève avec respect, comme un être humain. L’enseignant ne doit plus être un petit dictateur qui se croit omniscient.
  • L’individu a besoin de connaissances pour se construire. Certaines sont fondamentales : lire, écrire, compter, et doivent être absorbées sans discuter. D’autres, professionnelles, sont requises pour remplir une fonction dans la société, correspondant à ses talents particuliers. D’autres encore permettent d’exercer correctement son libre arbitre, et son rôle de citoyen. Il s’agit d’apprendre à penser. Ce qui ne s’impose pas. Mais se construit. A la fois en plaçant l’individu dans des situations de s’interroger, façon gauche ; mais aussi en l’alimentant avec ce que d’autres ont accumulé avant lui, façon droite. Outil de réflexion, droite, mais aussi matière à critique, gauche.