samedi 1 mars 2014

La collection égyptienne de Rodin

Académie des inscriptions et belles lettres. Le 21 février dernier. Bénédicte Garnier, responsable scientifique de la collection de Rodin et du site de Meudon, et Nathalie Lienhard, égyptologue, faisaient une communication à la dite académie. « La part du rêve : la collection d’antiquités égyptiennes d’Auguste Rodin. »

Rodin a collectionné les sculptures antiques, en particulier égyptiennes. Il a accumulé un trésor. Nathalie Lienhard en achève le recensement. Grâce à son travail, et à celui de quelques-uns des égyptologues français les plus fameux, la collection de Rodin sera bientôt visible sur le site web du musée Rodin.

Pourquoi Rodin a-t-il collectionné ces œuvres ? Question intéressante et curieuse. Objet de la communication. Pas du tout pour des raisons historiques. Pour des raisons artistiques. Il recherchait dans l’antiquité ce en quoi son œuvre était en quête. Un moment de grâce peut être. Comme ce fragment d’ibis, où l’artiste semble saisir le mouvement de l’oiseau. Il voulait aussi donner accès à ce savoir des anciens aux élèves artistes, lui qui avait été un autodidacte, .

J’ai aussi appris que sa statue de Balzac était inspirée par les colosses égyptiens.

Une exposition sur la collection égyptienne de Rodin aura lieu en 2018.

(Présentation de la communication par l'Académie des inscriptions et belles lettres, et photos des conférencières : ici.)