lundi 3 mars 2014

Qu’est-ce qui tue les théories du management ?

Bertrand Delage me bombarde de présentations. Tous les problèmes de l’entreprise moderne ont une solution connue depuis longtemps ! Systémique, comptabilité de gestion, cartographie de processus… On faisait cela très bien il y a 30 ans et plus ! Alors, pourquoi sommes-nous devenus aussi ignares ? Les transparents le disent : après quelques idées lumineuses, cela devient un casse-tête infâme. On cède à une approche mécaniste, ritualiste, de modélisation, programmatique, on perd la réalité de vue. Il y a quelque chose d’effrayant. C’est comme si l’on considérait que l’homme était une machine que l’on doit programmer.

Croyant que la question est définitivement maîtrisée on la confie à des exécutants. Eh bien non. L’entreprise est éminemment complexe. Elle n'est pas programmable. L’échec est inévitable.

Que faire ? Comprendre que les travaux des sciences du management ne donnent pas de solution, mais disent où chercher. Ils ressemblent à des prises de judo. Elles peuvent être décisives, mais elles ne sont rien sans le talent et la détermination du judoka. Surtout, c'est à lui de trouver laquelle employer. Et la victoire, tient, à l'opposé de la tentation programmatique des sciences du management,
  • à la surprise ; 
  • à la perfection de la mise en oeuvre.