jeudi 15 mai 2014

Patriotisme économique : le retour de Maginot ?

"(Ces) mesures de protection des intérêts stratégiques de la France sont une reconquête de notre puissance". M.Montebourg fait adopter un décret qui, si je comprends bien, éviterait à Alstom et à la nation un dépeçage honteux de leurs actifs économiques. (Article du Monde.)

The Economist se demande si ce genre de mesures ne coûte pas cher au pays. Puisqu'il fait fuir l'investissement étranger, qui se sent mal aimé. Mais sont-ce des mesures à objectif économique ? Et s'il ne s'agissait que de démagogie ?
Sur le plan politique, ce décret, à dix jours du scrutin européen, vise également à « donner un signal politique », indique un proche de M. Montebourg. Et, alors que la supposée impuissance de l'exécutif en matière économique et sociale lui coûte cher dans l'opinion, à prendre le contrepied de Lionel Jospin, qui, en 2000, expliquait que « l'Etat ne peut pas tout ».
Alors, nouvelle ligne Maginot ? On fait de nos entreprises des assistées ? Et si c'était cela qui finissait par les plomber ? (Voir : Le marché et la ligne Maginot, et le billet précédent.)