dimanche 11 mai 2014

Secteur bancaire informel : bombe à retardement ?

Le secteur financier s’étant montré irresponsable, il est réglementé. Résultat. Il se contracte, avec des conséquences déplaisantes. Les entreprises, en particulier, son asséchées. A sa place apparaît un secteur bancaire informel. Tout un tas d'acteurs économiques ayant de l’argent à placer. Ce pourrait être une bonne chose si cela avait pour conséquence qu’une faillite n’ait pas de conséquence systémique. Malheureusement, le secteur financier (à risque systémique) n’est pas indépendant de ce nouveau monde. En outre, personne n’aime perdre son argent. Et le gouvernement est toujours prêt à secourir le nécessiteux. (Aurait-on crée un secteur financier plus dangereux que le précédent, mais totalement incontrôlé ?)

Et si l’Europe se disloquait ? Moment Tocquevillien. Le danger d’une crise s’éloigne, mais sa population continue à souffrir. Terreau pour populisme, qui paralyse l’action politique. Cercle infernal ? Ukraine. Qu’en dire ? Sauf que la menace de sanctions occidentales aurait amené M.Poutine à un peu de raison. Cela montrerait que l’opinion russe est sensible à son intérêt économique. Plus préoccupant, pour The Economist. L’Allemagne « comprendrait » les raisons de M.Poutine, et s’éloignerait de l’Ouest. OGM. Ils pourraient permettre une nouvelle révolution verte. Bien des pays en développement en ont un besoin urgent. Malheureusement, aux USA, les OGM sont menacés : il pourrait y avoir étiquetage. Et, curieusement, le consommateur américain préférerait les produits sans OGM. La France (hypocrite) s’est convertie au marché. On y trouve partout des galeries marchandes, et quasiment plus rien de ce qu’elle consomme n’est fabriqué chez elle. En Asie, la justice est du côté de l'establishment. Modèle Singapour. Dernier exemple Thaïlande.

La Grande Bretagne s’inquiète. Et si Pfizer achetait AstraZeneca ? La recherche médicale anglaise ne risque-t-elle pas d’être décapitée, et délocalisée ? La domination du monde des affaires internationales par leur droit, fait gagner à l’Angleterre et aux USA une fortune. Mais de plus en plus les entreprises passent par des processus locaux de médiation. Alibaba entre en bourse, aux USA. Après une vie sans nuages, il doit s’adapter au mobile et à la concurrence. Mais l’évolution de l’économie chinoise lui est favorable. Quant à Huawei, c’est un mystère. Les sautes de la demande en énergie créent un nouveau métier. Intermédiaire entre ceux qui en ont trop, et ceux qui en manquent. (Moyen de réduire le besoin de nouvelles centrales ?) Eurotunnel se relève d’années noires. Il est encore à moitié-capacité. Mais ses voies devraient être ouvertes à la concurrence. Ce qui devrait stimuler le trafic.

On aurait trouvé un traitement qui améliore l’intelligence… L’Occidental serait individualiste parce qu’il a cultivé le blé, alors que l’Oriental a cultivé le riz, qui exige l’entraide. Les universités d’élite ne font pas la recherche d’élite. Plus l'homme a de la chance, plus il tend à être prudent et à gagner. Plus il perd, plus il prend de risques, et perd...