vendredi 20 juin 2014

Les milieux d'affaires américains font l'histoire

L'Amérique veut le pétrole irakien, elle envahit le pays. L'Amérique découvre le gaz de schiste, elle se retire précipitamment. Cause ou corrélation ? L'Amérique a des forces militaires supérieures à tout ce que le reste du monde peut aligner (au moins en termes d'investissements). Ce dispositif serait-il aux mains des intérêts d'un petit nombre de lobbys ? 

Que l'Amérique ne voit pas plus loin que son nez est de notoriété publique. Par exemple, on lui attribue généralement la montée de l'islamisme. Elle l'a armé pour vaincre l'URSS en Afghanistan. Elle savait que ce ne serait pas sans conséquences. Mais elle jugeait que le jeu en valait la chandelle. (Ce qui n'est pas aussi idiot qu'on le croit : elle subit très peu les dites conséquences.) Qu'elle n'ait pas respecté les engagements de son président est aussi en partie responsable de la transformation de la guerre de 14 en guerre de 40. Mais, jusqu'ici, on estimait que les lobbys n'avaient pas de pouvoir politique. Faudrait-il réviser notre jugement ?

(Sur les USA et l'Islam, voir ceci, et, surtout, ses références.)