mercredi 2 juillet 2014

M.Sarkozy et la justice

D'après Le Monde, ce qui vaut des ennuis à M.Sarkozy n'est pas la preuve d'une quelconque malversation durant son mandat, mais son attitude pendant l'enquête. En cherchant à se renseigner sur ce qui se passait, il aurait enfreint la loi.

Cela ressemble à ce que dit un de mes livres. L'erreur de M.Sarkozy (erreur commune, d'ailleurs) est de prêter aux autres ses propres intentions. (Par exemple penser que la justice est arbitraire.) Et d'agir en fonction.

(C'est l'argument du film "Coup de tête", par ailleurs.)