mardi 8 juillet 2014

Redéfinir la performance (suite)

La définition de performance change, ai-je dit dans un précédent billet. 
  • Hier elle était individuelle. 
  • Aujourd'hui, elle devient collective. 
Conséquence d'une évolution de la société ?
  • Hier, l'économie et les entreprises étaient fortes. Le succès, pour un individu, consistait à arriver à leur sommet (le dirigeant était un "oligarque"). L'inertie du mastodonte faisait le reste. 
  • Mais il n'est pas possible de vivre éternellement sur la bête. Il faut maintenant reconstituer les actifs de l'entreprise. Le dirigeant va de nouveau être jugé sur sa capacité à améliorer la performance réelle, donc collective, de l'entreprise. Après la destruction, la création ?