mardi 19 août 2014

BuzzFeed ou l'essence du réseau social

BuzzFeed a quelque chose de l'essence de l'Amérique. Analyse de la valeur ultime : ramener une activité humaine à son principe. Et ainsi, en concentrant toutes ses ressources sur ce principe, produire un avantage que personne ne peut égaler. Par exemple, le "principe" de la cigarette, c'est la nicotine. Plus la cigarette est forte en nicotine, plus le fumeur va consommer. L'idéal : une cigarette qui n'est que nicotine. 

Une caractéristique des réseaux sociaux est d'amplifier certaines nouvelles. C'est d'ailleurs un curieux phénomène. A son origine se trouve la capacité de chacun de faire savoir aux autres qu'il aime quelque chose. Mais, en fait, ce n'est pas tant son propre intérêt qui va le guider, que son désir de susciter l'intérêt des autres. (C'est ainsi que lorsque j'appelle un billet "Kant pour les nuls" ou "La systémique pour les nuls", je sais qu'il sera vu, il en serait de même si je disais avoir croisé un "People".) Il se construit ainsi une sorte "d'opinion générale" artificielle. C'est le phénomène que Thomas Schelling a appelé "anchoring" (ancrage). Et c'est le principe de la spéculation. 

Eh bien, c'est ce qu'exploite BuzzFeed, qui est un site d'information en ligne. (www.buzfeed.com) 

Et voici comment il a démarré sa vie : "In the early days, “BuzzFeed Labs” was created by BuzzFeed editors as an ongoing initiative to test, track and create viral content on the web" dit wikipedia. (Complément.)