samedi 16 août 2014

La numérisation / digitalisation, idéologie totalitaire ?

au sein de la population adulte de la Silicon Valley (...) on constate déjà les premières manifestations de modifications insolites de la personnalité. Leur trait commun le plus caractéristique est le refus, voire l'incapacité de surmonter les difficultés liées aux aspects déraisonnables, illogiques, irrationnels ou simplement émotionnels de la vie en société et tout particulièrement dans les domaines de la vie privée et du couple. Ces gens vous disent, avec le plus grand sérieux et transis d'émotions, qu'ils espèrent voir enfin arriver le jour où l'on aura éliminé tout ce qu'ils appellent "analogique" : l'homme et l'univers seront pris dans les mailles serrées du filet conceptuel infaillible et objectif d'une pensée "digitale". La digitalisation généralisée apparaît comme la version moderne du rêve d'un paradis terrestre. (WATZLAWICK, Paul, Les cheveux du baron de Münchhausen, Seuil, 1991. P 250.)