vendredi 22 août 2014

Le moteur du capitalisme, c'est la pauvreté ?

J'ai l'impression que le moindre achat que je fais dans un magasin bio me coûte le double de l'ensemble de mes courses dans un magasin normal. Ce qui me ramène à une vieille idée fixe. Le rôle de la pauvreté dans le capitalisme. 

Nos grands parents vivaient à la campagne. Maintenant leur maison est occupée par de riches Anglais, et nous nous entassons dans des cages à lapins, en ville. Ces Anglais ont "créé de la valeur" par leur seule présence. Avant leur arrivée, la campagne connaissait une "pauvreté abjecte"... Le progrès c'est pour le pauvre. La nature et les choses simples pour les riches.

Et si le moteur du capitalisme était de nous piquer ce que nous avons ? Pour cela il doit produire des substitutions, et nous faire prendre des vessies pour des lanternes. Et, tant qu'il parvient à contenir la population des riches, il a tout intérêt à la croissance démographique. Et s'il ne fallait pas chercher plus loin ce à quoi vise le progrès technique ?

(PS. Sur le même sujet : Rich People Exercise, Poor People Take Diet Pills.)