mercredi 13 août 2014

Prochain changement sociétal : la loi du milieu ?

Récapitulatif de précédents épisodes : ce qui se dit est que l’entreprise est en recherche de performance ; qu’il faudrait développer ses « compétences » ; qu’il y aurait blocage du fait de l’inefficacité de ses strates intermédiaires, qu’il s’agirait de liquider.

Dans une entreprise, une nation ou une armée, c’est le « milieu » qui est essentiel. Seulement, pour qu’il fonctionne, il doit être intimement lié au haut. C’est au dirigeant d’installer son management intermédiaire, et de s’assurer qu’il fonctionne. Le problème de l’entreprise actuelle (et de la France éternelle ?) pourrait être là. Des dirigeants-théoriciens qui pensent mouvoir l’entreprise par le verbe.

Comment se sortir de ce dilemme ? C’est aux intermédiaires qui fonctionnent de faire preuve d’initiative. Ils doivent lancer les changements qui leur semblent bons, et en profiter pour entamer une relation avec leur propre management. Relation qui aide celui-ci à s'installer dans le rôle qu'il devrait avoir.

(Ce sujet des structures intermédiaires est l’éternel problème de la France. Elle a rêvé d’une utopie : elle serait une société d’individus. En fait, comme le pensait Tocqueville, pour qui le noble était l'intermédiaire dont avait besoin la nation, c’est une fiction. Et la France a d’ailleurs dû reconstituer ces structures. Mais honteusement. Ce qui fait qu’elles fonctionnent mal. Et que l’on veut régulièrement les trucider.
Par ailleurs, pensée chinoise : le milieu permet d’ordonnancer l’univers).