mardi 9 septembre 2014

Changement et psychologie

Chaque individu a en lui une modélisation de la réalité. (Par exemple, X pense qu'il est irrésistible.) Et il agit en fonction. (Il drague toutes les minettes.) Ce qui marche (optimisme - il drague de plus en plus) ou non (dépression - il se replie sur soi).

Aujourd'hui, on nous dit que cette forme de dépression est un refus du changement et du progrès. C'est une tautologie : tu es mauvais parce que tu échoues. 

Au contraire, il faut chercher à comprendre ce qui ne va pas. Cela vient d'une modélisation de la réalité qui ne marche pas. Faire passer quelqu'un d'une modélisation de la réalité qui ne marche pas à une modélisation qui marche s'appelle... le changement !

Ce processus demande, généralement, l'aide de la société. Il est très difficile de le mener à bien seul. 

(Un exemple, selon moi, de ce qu'il ne faut pas faire.)