dimanche 28 septembre 2014

Monde de pauvres

M.Obama est de retour au Moyen-Orient. Il pense utiliser son armée pour y conduire le changement. La Hongrie prend modèle sur la Russie, la Chine et la Turquie. Ce qui n’empêche pas l’Europe de l’abreuver de ses fonds. Europe qui devrait s’agrandir aux pays des Balkans, ne serait-ce que pour leur éviter de sombrer dans l’anarchie. (Ils auraient l’appui de l’Allemagne et de la nouvelle responsable des affaires étrangères.) L’Allemagne se rendrait compte que la cause de sa prospérité ne serait pas celles qu’elle croyait. Et que persévérer pourrait lui être fatal. « Les Allemands ont déduit de ce conte trois illusions (…) La premières que l’Allemagne restera forte simplement en continuant sur la même voie. La seconde est qu’elle n’a pas vraiment besoin de la zone euro. La troisième est que ses partenaires de la zone euro veulent lui prendre son argent, et que les contribuables allemands sont les vraies victimes de la tentative de sauvetage de l’euro. » M.Sarkozy revient. Mais il divise plus qu’il n’unit. Il est plus un problème qu’une solution. Scénario somalien pour l’Ukraine ? La zone indépendantiste deviendrait un pays de pirates. Le Royaume Uni essaie de se reconstruire après la tentative de sécession de l’Ecosse. Il s’agit de donner plus de liberté à ses composants. Devant les obstacles à toute évolution, il va falloir bricoler. Aux USA, la croissance et la baisse du chômage se traduisent par un appauvrissement d’une grande partie de la population. Rejet des politiciens en place. En Amérique latine la droite revient au pouvoir, mais elle devra composer avec une population qui s’est habituée à la démocratie et la justice. Les réformes indiennes sont un juste nécessaire qui ne restaurera pas une croissance forte. En attendant, avec l’aide puissante des USA, l’Inde a envoyé un satellite faire le tour de Mars. Coup de pub. La Chine construit des canaux pour amener l’eau du nord au sud. Ce qui ne résoudra rien. Tout cela pour ne pas vouloir augmenter le prix de l’eau qu’elle gaspille.

Succession chez Samsung. Enchevêtrement compliqué de participations, qui va devoir être restructuré. Surtout, la partie électronique, qui fut un gros succès est sauvagement attaquée. Elle va devoir se réinventer, si elle ne veut pas subir le sort de Nokia. Larry Ellison change de titre, chez Oracle. L’évolution de la technologie, cloud et open source, placerait l’entreprise devant un problème de prix. « Comment maintenir ses prix pour ses anciens clients, mais être concurrentiel sur le marché des nouvelles applications ? » Les grandes surfaces sont attaquées par les discounters, Lidl et Aldi. C’est, en grande partie, un résultat de l’appauvrissement de la population occidentale.

C’est le physique, d’animal dominant, qui fait le patron (au moins aux USA). Les banques ne faisant pas grand-chose pour rassurer le régulateur sur leur sens des responsabilités, il empile les règles qui visent à les encadrer.

Les caractéristiques d’un pays sont liées à sa taille et à sa composition. Il est fortement redistributeur et fournisseur de services publics si sa population est homogène. Trop de disparités le rendent fragiles. Et les frontières sont nuisibles au commerce. Mieux vaux une fédération que des pays indépendants.

Francis Fukuyama découvre qu’un Etat compétent « peut produire nombre des vertus de la modernité sans les bénéfices de la démocratie ou du libre échange ».