jeudi 11 septembre 2014

Sommes-nous cyniques ?

Mon dernier billet concernant François Hollande m'a amené à me demander si nous n'étions pas devenus cyniques. Plus rien ne nous révolte, parce que nous n'avons plus d'idéaux. Ce qui est terrible. Puisque cela signifie une totale inaction. L'acceptation implicite de l'ordre établi. 

Ce qui m'a fait penser à mes élèves. Extérieurement, ils ressemblent à ce que je viens de dire. Ils sont terrorisés. Par exemple de ne pas trouver d'emploi. A tel point qu'ils ne refusent rien de ce que leur demande leur employeur. D'Internet aussi. Beaucoup utilisent des pseudonymes. Mais, quand on les connaît mieux, ils ne sont pas comme cela. Ils me paraissent même avoir une pensée assez libre. 

Un espoir, alors ? Brisons la pensée unique, et nous libérerons une France de gens bien ?