vendredi 24 octobre 2014

De la concurrence scolaire

Les thuriféraires du libre choix de l’établissement considèrent qu’il favorise la concurrence entre établissements et, pour cette raison, l’efficacité du système éducatif. Cette idée très répandue relève de l’idéologie et non de l’analyse (...) Les recherches tant nationales qu’internationales convergent sur un autre constat. L’absence de choix ou un choix régulé des demandes parentales favorise la mixité sociale, facteur d’efficacité : le niveau moyen des élèves est globalement plus élevé dans les systèmes scolaires socialement mixtes (Pierre Merle, « L’affectation des élèves dans les établissements scolaires », La Vie des idées, 21 octobre 2014. ISSN : 2105-3030. URL : http://www.laviedesidees.fr/L-affectation-des-eleves-dans-les.html) 
Forme de dilemme du prisonnier ? En voulant défendre les intérêts de leurs enfants, les parents dégradent le système scolaire, ce qui va contre leur intérêt, et, encore plus, contre celui de la société ? En tout cas, nouvel exemple du tissu d'âneries auquel nous avons eu droit ces dernières années ? 

(On apprend aussi que la France est devenue exceptionnelle par sa discrimination scolaire...)