jeudi 9 octobre 2014

Michel Serres en gauchiste ?

Je tombe sur un article qui explique les théories de Michel Serres simplement. Loin de l’image de gentil grand père que j’avais en tête, je découvre un Michel Serres révolutionnaire. Voici ce que je comprends.

Il penserait que la menace écologique qui plane sur l’humanité va faire oublier à l’homme son individualisme. Il doit redécouvrir son lien au monde, ce qui passe par l’expérience individuelle. L’enseignant n’enseigne donc plus. Il aide l’individu à cultiver ses talents, à s’épanouir. L’enfant n’est pas vu comme quelqu’un qui doit apprendre, mais comme quelqu’un qui sait ! On retrouve ici le débat, si mystérieux pour moi, sur l’autorité.

Voilà une théorie qui me semble bien dangereuse. D’abord parce que c’est une théorie. Vice français. M.Serres prétend connaître l’avenir, nous dicter la seule bonne façon d'agir. Or, il me semble que l’avenir est imprévisible, et que le déterminisme est une cause perdue.

Mais surtout, ce type de théories a inspiré les formateurs des pauvres. Les riches, eux, en sont restés à l’autorité. C’est pourquoi ils se sont enrichis. La société a ses règles. Les ignorer c’est se condamner à être un looser.