vendredi 7 novembre 2014

L'entreprise attire-t-elle les meilleurs ?

Depuis des années, j'entends The Economist et quelques autres dirent que l'économie de marché (par opposition au modèle étatique) sait, seule, reconnaître et rémunérer le talent. Cela va de soi. Plus j'y pense, plus cela me semble faux. 

Ce qui me frappe c'est le nombre énorme de gens compétents, expérimentés, remarquables... hors circuit. Voici les hypothèses que je formule à ce sujet :
  • L'économie de marché, c'est la lutte pour s'accaparer le plus d'argent possible. Éliminer un collègue, c'est pouvoir gagner son salaire. Ces personnes, peut-être parce qu'elles travaillaient trop ou étaient trop sûr de leur compétence ?, n'ont pas su se défendre. Elles ont été, logiquement, les victimes du combat pour l'enrichissement personnel.
  • En mineur, un homme compétent fait peur. Sa compétence le signale naturellement comme ennemi de la majorité. Cela peut expliquer la médiocrité de nos gouvernants : celui qui finit par gagner est le sous-estimé de tous. I Claudius.
La main invisible du marché fait triompher ce que fait triompher une guerre : Mirabeau, Danton, Robespierre, Napoléon, Staline, Mao, Cortès... mais pas le talent. Seul la main visible de l'homme sait reconnaître le génie.