lundi 17 novembre 2014

M.Mélenchon, la Révolution et les jeux

M.Mélenchon s'en prend à un jeu vidéo qui donne le beau rôle à la royauté. (Si j'en crois ce que j'ai entendu, il reprend l'interprétation de la Révolution qui a cours en Angleterre depuis cette époque.) Les invités des Informés de France Info étaient d'accord pour dire que M.Mélenchon était un âne. Notre jeunesse sait faire la part des choses. Arrêtons de l'insulter. 

Ce qui m'a surpris est que personne ne s'émeuve de ce que, si M.Mélenchon a raison, ce jeu est une tentative de manipulation, qu'elle réussisse ou non.

Les manipulations marchent-elles ? Il y a une bonne trentaine d'années, un professeur du primaire me disait avoir été étonné de constater que ses élèves portaient désormais des prénoms américains, des prénoms de héros de séries télé. Plus récemment, une avocate m'expliquait qu'elle devait sans arrêt rappeler à ses clients qu'ils n'étaient pas dans le système judiciaire américain. 

Non seulement, la manipulation marche, mais elle a un nom : "soft power". Et tous les hommes politiques y ont recours.