mercredi 31 décembre 2014

2015 : retour du populisme

La presse anglo-saxonne ne parle que du retour du populisme.

A qui la faute ? Qui a dit que l’Etat n’était pas la solution mais le problème ? Que l’Europe, c’était le mal ? (Tout en manipulant l’Europe pour qu’elle devienne un « grand marché » ouvert au maximum de pays.) Qui a dit que tout devait être gratuit (Internet), que même les insolvables devaient pouvoir emprunter… ? Bref, que le bonheur viendrait de l’élimination de toutes les contraintes, qu’il était « interdit d’interdire » et qu’il fallait « déréglementer » ? Que la destruction pouvait être créatrice ?

Et maintenant le peuple découvre qu’il est le dindon de la farce ? Il cherche des solutions à ses problèmes ? Mais des solutions du même type que celles qu’on lui a proposées : simples ?