mardi 9 décembre 2014

C'est la société, ou l'homme, qui apprend ?

The Economist parle d'une curieuse expérience. On apprend à des mésanges à ouvrir des boîtes d'une certaine façon. Puis on les relâche dans la nature. La connaissance se répand dans la communauté. Et elle se maintien, même si une partie de la communauté disparaît et que l'autre n'a pas pratiqué. Mais aussi, comme dans les équipes de foot, un individu d'une communauté rejoignant une autre adopte ses usages... 

Cela ressemble beaucoup à ce qui se passe chez les hommes. Le mécanisme d'apprentissage est massivement collectif. En général, la compétence individuelle est écrasée par celle du groupe. Elle ne semble pouvoir surnager que si elle présente quelque-chose de réellement exceptionnel. (Ou si l'individu a un talent hors du commun pour imposer son point de vue ? Le jumeau du génie et la tête de lard ?)