samedi 13 décembre 2014

Google, schizophrène

Google veut tout connaître sur vous, mais il veut que vous ne connaissiez rien sur lui. (L'article de The Economist). 
Google cache ses unités hébergées dans des paradis fiscaux (une centaine apparemment). Curieux cas de schizophrénie, effectivement. Google semble pris entre deux obsessions : transformer l'homme en un flux de données pour Internet ; et se protéger, totalement, de notre regard. 

Et si les dirigeants pensaient qu'il y avait deux types d'hommes ? Des hommes qui n'en sont pas tout à fait, nous, et eux ?