jeudi 11 décembre 2014

Loi Macron : solidarité européenne ?

Je jette un coup d'oeil à la loi Macron. Parmi les idées qui semblent se détacher :
  • Déréglementation des cars (une variante de la réforme des taxis ?), à l'usage des pauvres ; des "professions réglementées" ; du travail le dimanche. Même si ça marche, on ne peut pas vraiment en attendre des effets à court terme.
  • Il y aurait des ventes d'actifs. Au moins c'est clair. (Mais cela peut avoir des conséquences néfastes, s'il y a savoir-faire lié à ces actifs, et qu'il est déménagé...)
  • Pour le reste, il y a une histoire d'épargne, pourquoi pas. Et de la simplification. Bouleversant ?
Fatras de mesures hétérogènes ? On a du "comment", une liste de décisions, mais pas un "pourquoi". Pourquoi les a-t-on choisies, et quelles vont en être les conséquences ? Globalement, c'est libéral. On semble vouloir "déréglementer". Mais pourquoi était-ce réglementé, peut-être y avait-il quelques bonnes raisons ? Surtout, la déréglementation qui a été tentée ailleurs ne semble avoir rien résolu. Faisons-le parce que les autres le font ? Car si on ne le fait pas, ce sera encore pire, puisque les autres l'ont fait ? Ou encore, donner le change à l'Allemagne ? La France a-t-elle encore un libre arbitre ? Et ci c'était là le pourquoi ? Quand on appartient à l'Europe, on fait comme les autres Européens ? 

(Et un point de vue critique.)