mercredi 21 janvier 2015

Changement en France

Aurais-je un train de retard ? C'est ma rencontre avec Frédéric Petitbon qui a commencé à me faire penser cela. 

J'ai vécu la transformation d'entreprises de l'ex service public, et j'avais eu l'impression qu'il y avait eu un certain nombre de succès, notamment ceux dont parle Christian Kozar. Et surtout  une transformation de leur identité. Il me semblait qu'une sorte de culture de l'entreprise globalisée avait gagné la France.

Or, je soupçonne maintenant qu'il y a eu un retour en arrière. Autrement dit, il s'est passé quelque-chose, peut-être au début des années 2000, qui a arrêté ce changement. Aujourd'hui une partie de la société vit comme dans l'après guerre, avec sa bureaucratie, ses dirigeants issus de la fonction publique qui se croient des génies, ne connaissent rien de la réalité et ont peur de leur ombre, ses conflits rituels entre patronat / syndicats (devenus inexistants !), sa protection absolue, etc. Et elle maintient le statu quo en faisant porter l'effort de compétitivité sur la France précaire, individus et PME. Elle est coupée à la fois des aspirations de la société et des exigences d'un monde sans frontières.