jeudi 22 janvier 2015

L'art du management moderne

Il y a quelques temps, je rencontre un directeur commercial. La multinationale qui l'empoie a vendu une des unités dont il commercialisait les produits. Mais on lui demandé de maintenir le chiffre d'affaires qu'il réalisait. Même histoire, encore plus récemment. Un marché se transforme, et se réduit d'un facteur deux pour des raisons conjoncturelles (un Etat n'investit plus dans son infrastructure de transport). Cependant, il est attendu des managers de la société qu'ils maintiennent le chiffre d'affaires.

Il semblerait que tout l'art du management moderne soit ici. Le top manager nie la réalité, et lorsqu'elle se rappelle à lui, il dit avoir été trahi par ses subalternes. N'étaient-ils pas payés pour que l'entreprise dégage de plus en plus de valeur pour l'actionnaire ? N'est-ce pas pour cela qu'il reçoit un bonus toujours croissant ?

ETRE DIRIGEANT QU'EST-CE QUE CELA SIGNIFIE ?
Qu'est-ce qu'être un dirigeant, au fait ? Deux idées qui ne choqueront personne par leur originalité :
  • Le dirigeant doit "voir plus loin" que ses subalternes. Chaque couche de la hiérarchie a un horizon. Plus on est haut, plus on anticipe. Plus on est bas, plus on est dans l'immédiat. Aujourd'hui le contraire se produit. Le bas éprouve une réelle anxiété de survie en constatant que son entreprise ne répond pas aux évolutions du marché, le haut vit dans les nuages de l'illusion.
  • Lorsque le dirigeant a repéré un changement de son environnement, ou une opportunité, il doit organiser la riposte de son organisation. Pour cela, elle et lui doivent mener un travail d'enquête qui va les amener à décider d'une stratégie et des moyens de la mener à bien. Puis chacun va s'engager à jouer le rôle qui est attendu de lui. Je ne fais ici que répéter ce que vous dit n'importe quel livre de contrôle de gestion... (Voir, par exemple, les ouvrages d'Henri Bouquin.)