jeudi 22 janvier 2015

Les études de marché "disruptées" ?

Il a eu raison contre tous ! Référendum européen, il y a dix ans, médias et politiques affirment que nous voteront oui, le web dit le contraire à Guilhem Fouetillou. Non seulement il va connaître une célébrité, mondiale !, instantanée, mais ce sera le début de Linkfluence, la société qu'il a cofondée.



Occasion d'une réflexion sur l'évolution des études de marché (un métier que j'ai pratiqué il y a bien longtemps) :

Sur le web, tout est différent. On ne pose pas de questions. On interprète ce qui s'y trouve. Et il y a des masses d'informations, y compris sur les sujets les plus exotiques. En outre on peut y distinguer des tendances. (Linkfluence capte en permanence ce qui se passe sur Internet.) Et on peut en apprendre beaucoup sur soi et ses concurrents. Mais peut-être encore plus y trouver des idées stimulantes, des tendances émergentes, par exemple. Seulement tout ceci ne tombe pas tout cuit. L'enquête web est avant tout l'art de poser des questions intelligentes. Mais aussi celui d'interpréter les données que vous obtenez (un service que fournit Linkfluence, qui n'est pas qu'éditeur). Il y a certainement des logiciels sophistiqués ici, mais il n'y a pas de miracle, il faut du talent pour saisir les opportunités d'Internet !