mercredi 25 février 2015

Artisanal Rafale

Je reçois le billet suivant : "Regardez la fabrication du plus moderne avion de combat du monde... Une armée de robots dernier-cri le fabrique... Merci au passage au logiciel CATIA ! DASSAULT et la fabrication du Rafale à regarder en plein écran. Un superbe reportage de 7 mn."

Je m'attendais à des robots et des cadences infernales. Eh non. La fabrication du Rafale est celle d'une montre suisse. Il y a du câblage partout et de l'assemblage à la main à chaque étape. On y parle de "compagnons", mais ces compagnons ressemblent à des ingénieurs. Les robots et les ordinateurs sont certes omniprésents et du dernier cri, ils écrasent l'homme sous leur nombre, mais j'ai l'impression qu'on les a construits pour l'assemblage d'un seul appareil. Celui qui sort du hangar à la fin du film. Dassault, c'est le monde à l'envers : c'est l'artisanat suréquipé, la clé à molette remplacée par une chaîne de robots et d'ordinateurs ? 

(Dassault ferait-il bien de relire mon billet sur le "design to cost" ?)