lundi 16 février 2015

La grande dépression : mode d'emploi

Le numérique déprime l'économie, dit The Economist. Certes, mais quel est le phénomène sous-jacent ? Mon cas est peut être représentatif, me suis-je dit. J'envisage de publier mon prochain livre sur slideshare. Pourquoi ?
  • le tirage des livres, de management en particulier, est très faible. Je suis extraordinairement mal rémunéré (je ne suis pas certain d'atteindre l'euro de l'heure d'écriture !), et cela ne me fait même pas connaître ;
  • il est coûteux de travailler avec un éditeur : il faut compter des jours de palabres et de relecture qui pourraient être mieux employés ailleurs ;
  • je ne peux plus utiliser le contenu d'un livre publié, et personne ne veut acheter un livre pour avoir accès à ce contenu (par exemple lorsque je l'utilise en appui à une mission) ; 
  • la « méthode Münchhausen », texte technique mis sur slideshare, a été vue près de 40.000 fois… ce qui semble dire que slideshare fonctionne.
Qu'est-ce que cela nous dit sur l'état du monde ? Pas que le numérique a détruit l'industrie du livre, mais que c'est elle-même qui s'est auto détruite :
  • Ce que je demande à un éditeur est que, s'il me choisit, il diffuse mes livres. Or, il ne diffuse rien. 
  • En partie parce qu'il ne fait plus son travail de sélection et de promotion de ses ouvrages, et a saturé le marché par une masse de médiocrité. Plus personne ne s'y retrouve.
  • En partie parce que beaucoup de grands de la distribution ont eu tellement peur de leur ombre, qu'ils ne diffusent plus rien. D'où cercle vicieux. (En revanche, ceux qui continuent à faire leur travail marchent très bien.)