vendredi 27 mars 2015

Comprendre les philosophes

Je me suis mis récemment à lire quelques philosophes. Petit à petit, j'en suis venu à penser qu'être philosophe, c'était utiliser des mots dont on ne donne pas la définition, pour résoudre un problème que l'on ne formule pas. 

Du coup, son discours devient parole d’Évangile. Mais, si l'on parvient à remplir les blancs, on découvre une modélisation pertinente, valable et utile dans certaines circonstances. Cependant, ce ne sont pas, contrairement, à ce que pensait probablement le philosophe, les seules circonstances qui puissent se présenter.