vendredi 13 mars 2015

Consommerons-nous toujours plus de voitures ?

Dans son interview du billet précédent, Carlos Ghosn affirme que le marché mondial de l'auto a une marge importante de progression. Raison imparable : la consommation mondiale va s'aligner sur celle, actuelle, de l'Ouest. Et si elle s'alignait sur celle, future, de l'Ouest ? 

Après tout il semble que le monde ait compris que le mode de vie occidental des années 80 n'est pas durable, surtout s'il est étendu à la planète. Il se pourrait aussi que la consommation de voitures à l'Ouest baisse rapidement. Uber, partage de voitures, jeunes qui ne conduisent plus, généralisation de la location pas chère (apparemment forte aux USA : les jeunes CSP+ n'auraient plus de voiture)...

Et il y a pire. C'est la banalisation de la voiture. La bagnole n'est plus un élément de statut social. Même le haut gamme a été dévoyé. Avec ses LED il me paraît conçu pour un forain. Destruction de valeur ? (Du moins de ce qui faisait la valeur de la voiture pour moi.) Et vous avez vu à quoi ressemble Airlib ? Une boîte de conserve sale. Alors, qui a vécu par la Dacia, périra par la Dacia ?