samedi 21 mars 2015

Laïcité et guerres de religion

Nouvel article sur la laïcité. Tous les intellectuels pensent-ils la même chose ? 1) la France est multiculturelle ; en interdisant les signes religieux ont favorise la révolte ; 2) le gouvernement a tort de suivre la voix de la majorité (mise en cause du principe démocratique ?).

Le modèle laïc faisant l'objet d'une attaque croisée des Anglo-saxons, qui n'ont jamais pu le supporter, et de notre intelligentsia, devient de plus en plus difficile à défendre. 

Mais certains signes religieux ne sont-ils pas une provocation ? Un millier de Français mène le djihad et au moins soixante d'entre eux sont morts au combat. Deux autres ont commis récemment des atrocités sur notre territoire. Jouer ainsi sa vie demande beaucoup de courage. Ce qui signifie qu'au moins une partie de la communauté musulmane, pas uniquement celle qui est assez déterminée pour partir, éprouve de la haine pour le système français actuel. Et que cette haine ne peut que susciter une haine en retour. Or, c'est, probablement, pour éviter les guerres de religion que la laïcité a été inventée : laissons nos opinions à la porte de l'espace public, et nous n'aurons plus à en venir aux mains ?

Conclusions :
  • Il faut attaquer la réelle cause du malaise actuel : le fait que notre système ne fournisse plus un sens à notre vie. Notre société a pris la mauvaise habitude de considérer une partie de ses ressortissants, immigrés ou non, comme des sous-hommes. Ce qu'ils ne peuvent pas accepter. 
  • Si la laïcité telle qu'elle est appliquée participe à cet écrasement de l'homme, il faut la réparer. Mais pas la liquider. 
(En Angleterre aussi, les "communautés" semblent avoir peur les unes des autres.)