samedi 14 mars 2015

Langage et totalitarisme

On a donné des pompes électriques aux Africains. Ils les ont démolies. Ce sont des parasites. Voilà ce que me dit, en substance, un ingénieur. Silence embarrassé autour de la table. 

Problème FN ? La pensée officielle affirme que l'ingénieur est l'incarnation du mal. On ne peut pas dire que l'Africain n'est pas l'égal d'un Français. D'ailleurs, c'est une victime, alors que le Français est un colonialiste. Il est marqué par une faute originelle qu'il ne pourra jamais expier. C'est pourquoi, cette idée n'est pas exprimée ouvertement, mais tout bas. Et le fait qu'elle est basée sur l'observation démontre que la pensée officielle est une machination. Une machination qui a un objectif évident : protéger le privilégié et empêcher le citoyen ordinaire de défendre des intérêts légitimes. Et c'est comme cela que les régimes totalitaires prennent le pouvoir.

C'est pour résoudre de tels dilemmes que les Lumières ont inventé la raison. C'est à dire la science. Que dit-elle ? Comme Poor Economics et comme les anthropologues :
  1. Dans les mêmes circonstances que les Africains, tout homme ferait comme eux.
  2. Notre société et nos réflexes conditionnés sont le fait d'une longue histoire, d'un apprentissage collectif, et d'institutions.