samedi 7 mars 2015

Le monde serait-il construit à l'envers ?

Confucius semble dire que le monde fonctionne lorsque chacun y est à sa place. Je me demande si c'est le cas aujourd'hui. 

Je le vois composé de deux types de personnes. Celles qui créent et celles qui causent, les intellectuels. Le rôle de ces dernières est de permettre à la création de se diffuser, dans le temps et l'espace, donc de durer, donc de s'accroître. Je me demande si ces derniers n'ont pas cru qu'ils étaient les véritables créateurs, et s'ils n'ont pas fait une société à leur image. Une société qui exclut les véritables créateurs. L'exemple type de ce phénomène me semble l'école et la "massification" de l'enseignement supérieur, qui prétend que nous devons tous être des intellos et que ceux qui ne le sont pas n'ont pas le droit de vivre. Mais que serait l'art, s'il n'y avait que des critiques ? Et les courses de F1 s'il n'y avait que des ingénieurs ? 

Je me demande donc si nous ne devons pas reprendre les positions qui nous reviennent. Il y a d'un côté les créateurs de "connaissances", les "opérationnels", les pilotes de F1, ceux qui comprennent l'irrationnel, de l'autre ceux qui gèrent et développent ces connaissances, les hommes de la raison. Ils doivent être au service des premiers.