jeudi 26 mars 2015

Nos connaissances : richesses en péril !

Cri d'alarme de Jean-Louis Ermine (KIP et Mines-Télécom) : nos connaissances se perdent ! Le patrimoine de connaissances de l'entreprise et de la société disparaît. C'est une des préoccupations majeures de l'AIEA. Les entreprises commencent à se sentir concernées...


Car les connaissances sont leur actif de plus grande valeur... Curieusement, il n'est pas bien difficile de les conserver, et, surtout, de les développer. Car les connaissances ont la particularité de croître lorsqu'elles sont partagées ! (Qu'elles soient en voie de disparition en dit-il long sur l'état de notre société ?) Comment faire ? 
  • Si l'on n'est pas persuadé que les connaissances sont une part déterminante du patrimoine de l'entreprise, c'est mal parti. Sinon ?
  • Identifier son portefeuille de connaissances, en particulier les "stratégiques". 
  • Construire un "référentiel". Mais pas uniquement de ce qui est "explicite". Surtout, du savoir faire et du savoir être qui "dépassent la technique". Sans oublier les réseaux, les processus de communication...
  • Mettre en place un dispositif de partage, donc. 
  • Et l'utiliser pour innover ! (Et créer de nouvelles connaissances.)