vendredi 8 mai 2015

Le révolté et le rhinocéros : Camus et Ionesco

Ce qui fait que l'être humain est au sommet de ses capacités est la "révolte"; Voilà comment j'interprète Camus. La révolte est un état permanent. C'est l'état naturel de l'homme. Tant qu'il est révolté, il vit. Il est "au bord du chaos". 

Il me semble que l'antithèse de l'homme révolté, c'est le rhinocéros de Ionesco. C'est le renoncement à faire changer le monde ou l'homme dominé par une doctrine. Peut-être que l'on devient rhinocéros parce que l'on ne peut pas supporter l'incertitude, le doute permanent ? On jette les armes ?