dimanche 10 mai 2015

L'informatique : mauvais génie de la science ?

L'essoufflement de la science, suite. Quid du rôle de l'informatique ? 

A l'époque de la chute du mur de Berlin, je travaillais avec les gens d'IBM. Ils conquéraient les nouveaux marchés de l'Est. Et ils découvraient que les Soviétiques avaient compensé la faiblesse de leur informatique par la puissance de leurs cerveaux. Et si l'informatique avait tué la science ? 

Il y a quelques temps, j'ai eu une idée qui est évidente a posteriori. Il n'y a que l'homme qui soit capable d'inventer. Or, aujourd'hui, toute la science se ramène à écrire un programme informatique. On ne comprend pas ce qui s'y passe, mais son résultat est parole d'évangile. Nous avons sous-traité notre créativité à la machine. N'était-ce pas le mot d'ordre de la mode de "l'intelligence artificielle" que j'ai connue dans les années 80 ? Et si remettre en marche nos neurones avait des effets fantastiques ? Et s'il fallait bannir l'ordinateur de l'école ? Et du laboratoire ?