mercredi 20 mai 2015

Pierre Laval et la collaboration

Procès de Pétain sur France Culture. Témoignage de Pierre Laval. Si mes souvenirs sont bons, il justifie ainsi sa ligne de conduite de 40 : 1) la France a perdu c'est un fait ; mais 2) l'Allemagne ne pourra pas contrôler l'Europe sans une France docile et qui lui apporte son prestige. Tirons en parti habilement. 

Cela m'a surpris a plusieurs titres. 1) Cela semble dire que si la France avait refusé de collaborer, l'Allemagne aurait pu plier bien plus rapidement que ça n'a été le cas. 2) Notre gouvernement ne fait-il pas un raisonnement curieusement similaire, aujourd'hui ? Mais les prémisses de son raisonnement, la victoire de l'Allemagne, sont-elles justes ? 

(En tout cas, la stratégie de Pétain et Laval a peut-être réussi : ils ont probablement évité à la France des moments très difficiles. Pas de gloire, mais pas de péril non plus. Et aussi typique façon française de prendre des décisions : par une personne seule, à partir d'un raisonnement aussi élégant et bref que douteux. Tout simplement un sophisme.)