jeudi 21 mai 2015

Réforme des collèges : les ambitions du gouvernement ?

Réforme des collèges. S'il y a changement, il doit-y avoir objectif du changement. Quel est-il ? Interview de M.Valls : "acquisition des fondamentaux", "autonomie", "égalité". Fondamentaux = apprendre à lire et à compter ? Parce que le collège n'y parvient plus. Et égalité = on va mettre le paquet sur lire et compter, le reste c'est secondaire ? 

Or, quel était l'objectif qu'avaient donné les Lumières à l'éducation ? Apprendre à penser. Parce que liberté = liberté de penser par soi-même. Et c'est uniquement comme cela que l'on atteindra l'égalité. C'est pour cela que l'on a fait la Révolution. Les principes du système éducatif français remontaient à Ferry, qui lui même les devait à Condorcet. C'étaient les piliers idéologiques du régime. Un siècle de réflexion de nos plus beaux esprits poussés par les plus nobles idéaux. 

M.Valls emploie ces mêmes mots avec des significations diamétralement opposées. Et se dit radical. L'idéal des Lumières a été vidé de son sens par un élégant mouvement gauche droite en 68. Tout est à l'envers. Les grands esprits scientifiques ont été remplacés par la paresse intellectuelle de politiciens d'appareils et de penseurs à la mode et la quête de la liberté par celle du laisser-faire. 

C'est déprimant, mais intéressant. Notre système éducatif a peut-être eu une faiblesse. Mais c'était ceux qui voulaient le détruire qui ont été les plus rapides pour le réformer. Leurs solutions étaient toutes prêtes. Il en est probablement comme cela dans tous les changements. Et maintenant le mystère : comment la création peut-elle succéder à la destruction ?