dimanche 17 mai 2015

The Economist : le divorce

D'ordinaire, le dimanche à 13h, je publie quelques commentaires sur le dernier numéro de The Economist. Je ne l'ai pas fait cette fois-ci. Je me demande si je ne vais pas mettre un terme à cette tradition. Pourquoi ? 

Parce que cela me demande, finalement, pas mal de travail. Et que je travaille beaucoup, par ailleurs. D'autant que, du fait des jours fériés, le journal arrive parfois samedi. Je m'interroge donc sur la rentabilité de mon investissement.

The Economist me semble de plus en plus comme un has been. Après quelques décennies triomphales, le temps de l'idéologie qu'il défend depuis 170 ans, le marché, me semble être derrière nous. C'est désormais un réactionnaire. Les forces de transformation de la société sont probablement ailleurs. Et si j'allais, moi aussi, chercher ailleurs,  mon information ? (à suivre.)