mardi 23 juin 2015

FN, Syriza français ?

Hier matin, France Culture se demandait pourquoi la France n'avait pas de Syriza ou de Podemos. Je retiens deux idées :
  • Il n'y a pas eu de rigueur en France. La protection sociale a amorti le choc de la crise. Il n'y a pas de chômage massif, comme en Espagne ou en Grèce, par exemple. 
  • Syriza et Podemos sont anti-système. Or, les partis d'extrême gauche, qui auraient pu jouer leur rôle en France, ont tous participé au gouvernement (par exemple M.Mélenchon a été ministre). Le seul parti qui réponde à cette définition est le FN. C'est lui qui récolte les bénéfices du mécontentement de la société.