mardi 2 juin 2015

Le chaos et l'harmonie de Trinh Xuan Thuan

Un astrophysicien dit, simplement, comment la science occidentale explique le monde. 

Celle-ci a procédé en deux temps. Elle a d'abord été "réductionniste". Elle a cherché à ramener les phénomènes naturels à leurs composants ultimes. Elle croyait pouvoir trouver les lois qui détermineraient l'avenir. Le succès est spectaculaire, les découvertes succèdent aux découvertes. Mais petit à petit, elle s'enlise. Elle perd le contrôle des événements. Là où elle réussit le mieux, elle découvre un monde absurde. Les chercheurs (comme Einstein, mais il n'est pas seul) ne s'en remettront pas. La science rend fou. Mais surtout, au lieu d'un Dieu horloger, elle rencontre le chaos, l'incertitude de la mécanique quantique, des particules "élémentaires" qui se multiplient de manière désordonnée, mais aussi la course vers la complexité qui se fait par rupture d'équilibre et de symétrie. Ce déséquilibre produit une "auto organisation" des niveaux inférieurs de la vie. Ce qui crée une sorte de nouvel être, avec son comportement propre. On ne peut le déduire de la connaissance de celui des niveaux inférieurs. (Système complexe.)

Trinh Xuan Thuan croit au monde des idées de Platon et au "principe anthropomorphique". Le monde a été conçu pour être compris. Il a un sens. Trinh Xuan Thuan ne me convainc pas. En effet la science nous parle de principes tels que celui d'exclusion de Pauli. Deux électrons ne peuvent pas être dans un même état. Mais cela, c'est une observation, voire une recette, pas une explication. L'homme ne comprend pas, il modélise. Il trouve des formules "qui marchent". Voilà ce qu'il me semble. 

(Trinh Xuan Thuan, Le chaos et l'harmonie, Folio, 2000.)